TABRIZ, « GENIE DU TROT MONTE »


22 Aug
22Aug

Encore un chef d'œuvre, issu de l'exceptionnelle génération des " T" (Toscan Ténébreuse D, Tony M, Tidalium Pélo), qui enchanta la France turfiste des années 60.

Champion des plus complets, Tabriz, au vu de la concurrence, fut orienté principalement vers les courses montées, et il va s'y construire un palmarès absolument unique dans les annales de cette discipline...

En effet, les Prix de Vincennes, des Élites, de Normandie, du Président de la République, tombent tous sous son escarcelle, dominant très nettement la situation dans ce domaine, n'y étant battu que de (très) rare fois, avant de connaitre la consécration suprême en remportant le Prix du Cornulier dès l’âge de 5 ans, avant de récidiver l'année suivante, battant le record de l'épreuve, en étant le premier cheval a passer sous la barre des 1'20, en 1'19'2", record qui va tenir ...21 ans (!)

La concurrence a l'attelé, entre tous les adversaires de son âge, auxquels se mêlaient Roquépine et Une de Mai, excusez du peu, ne lui permirent pas de triompher autant que sous la selle, même s'il fut très en vue, terminant 4eme puis 3eme du Prix d'Amérique, cumulant par la même occasion une collection impressionnante de places d'honneur...

Ses gains lorsqu'il arrêta sa carrière, à 10 Ans, faisait de lui le trotteur le plus riche a l'époque, ayant gagné tous les semi-classiques et classiques au trot monté, la plupart plusieurs fois.

Dans cette discipline, on peut situer Tabriz comme sans doute l'un des trois plus forts chevaux de l'histoire.

C2L


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.