SEA COVE " LE MÉTÉORE CANADIEN"


24 Jul
24Jul

Rarement un trotteur n'aura autant mérité son titre de "trotteur International"...

Né au Canada, s'entrainant en Allemagne, acquis par des Norvégiens, entrainé par un Français, et drivé par un Belge... !

Mais ce phénomène ne va pas faire parler de lui pour cela.

N'étant pas, loin s'en faut, un foudre de guerre dans sa jeunesse, ce géant de 1m74 va se révéler alors soudainement, à l'orée de ses 6 ans, en 1992, devenant en l'espace de quelques mois un véritable démon pour ses adversaires...

Jos Verbeeck, l'as des drivers, sut le canaliser en course, et le maitriser de ses mains de maître, afin de tirer la quintessence de ce cheval au caractère pour le moins réputé difficile, qui faisait " comme il l'entendait"....

Et à partir de 1992, Sea Cove a décidé d'aller plus vite que ses petits copains qui trottaient à ses cotés….

Ainsi, la razzia commença : Prix du Bourbonnais à Vincennes, Elite Rennen en Allemagne, GP d'Oslo et GP d' Aby dans la foulée...l'entrée en matière était effectivement plus que prometteuse!!...

Mais ce ne fut absolument rien par rapport à l'année suivante, ou cela tourna à la démonstration, assez unique dans l'histoire du trot: Prix René Balliére, Prix de France, encore l'Elite Rennen en Allemagne, le Criterium de vitesse de la Cote d'Azur, le Gp du Sud-Ouest, Le Hugo Abers Mémorial en Suède, et pour finir  l'Élitlopp !!.....

Cette domination sans partage, se devait d'être couronnée, évidemment, par le Prix d'Amérique, bien que les 2700m de Vincennes étaient loin d'être la spécialité de ce cheval de vitesse.....

Mais en 1994, en cette fin du Mois de Janvier, Sea Cove allait définitivement entrer dans l'histoire, via un Prix d'Amérique d'anthologie, ou il s'envola dès le départ, prenant près de 20 longueurs d'avance, avant de finir par résister, héroïquement, dans une ligne droite " à l'arraché", à des rivaux finissant comme des balles…Inoubliable !

Peu de temps plus tard, il prit sa retraite, ayant " décidé" que cela suffisait….ce météore, qui aura marqué le trot au fer rouge durant seulement 2 ans, se retira alors dans son haras Outre Rhin, prenant une retraite des plus méritée au vu de ses 2 années d'incessants combats,  et coula des jours heureux, finissant ses jours à 24 ans, âge respectable pour un cheval....

C2L

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.