QUÉRIDO 2 " L'OMBRE DE ROQUEPINE"


13 Aug
13Aug

Ce fils de Fandango, fut l'un des plus grands trotteurs des années 60, mais sa carrière se déroulera dans l'ombre de la " Méga-star" Roquépine....

Sujet doué et entraîne-drivé par Roger Baudron, "Roger la science", Quérido 2 va se forger un palmarès pourtant hors norme.

Champion ultra complet, allant aussi bien monté qu'attelé, il va planer sur les "Sixties", en remportant 2 prix du Cornulier, en 66 et 67, y cumulant 3 podiums successifs (3 ème en 68), puis, a l'attelé se permettra de battre la star, dans un Prix de France 1967 resté dans les mémoires, ou il laisse Roquépine mener, avant de l'ajuster sans coup férir, devant un public abasourdi, démontrant son immense valeur, et surtout sa polyvalence exceptionnelle.

Quelques semaines plus tard, il confirme et de quelle manière, s'adjugeant le Prix de Paris, écœurant tous ses adversaires, de sa foulée d'une puissance impressionnante....

Cumulant les places d'honneur au Prix d'Amérique (3 ème en 66, 5eme en 67, 4 ème en 68) il ne put triompher dans cette épreuve, " propriété" en ces années-là de la triple lauréate que fut Roquépine.

Au final, un merveilleux trotteur, qui aurait gagné, en équivalent Euros d’aujourd’hui plus de 2 millions, du fait de sa constance et de ses aptitudes, qui font de lui un "petit Bellino II".

Au haras, il donnera notamment Guéridia, un vainqueur du Cornulier, en 78.

C2L


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.