MASINA " REINE DE VINCENNES"


20 Jul
20Jul

Née de Quinio et de Belgrade III, et d'une taille imposante, cette jument allait entrer dans l'histoire, en ce début des années 60, se distinguant avec un égal bonheur dans les deux disciplines.

Elle se révéla sur le tard, n'apparaissant en piste qu'a la toute fin de sa 3eme année...

Mais dès 1960, à 4 ans, elle se montra l'égal des meilleurs et son entraineur, Henri Levesque, sut alors qu'il tenait un véritable joyau, alternant qui plus est, succès à l'attelé comme au monté.

Ce fut le début d'une jument de légende, qui l'année suivante, allait remporter et le Prix du Cornulier (1'22"), et le Prix d’Amérique, dans un final extraordinaire, ou elle revint fondre sur ses rivaux dans la ligne droite, a une vitesse étourdissante, faisant se lever tout l'hippodrome.

Après cet exploit, que seul Vénutar avait réalisé auparavant, elle remporta le criterium des 5 ans, et son pendant sous la selle, le Prix de Normandie...

Elle cumula les places d'honneur ensuite, mais cette jument, surtout à l'aise à Vincennes, réalisa en 1962 un autre doublé de légende, en trustant et le Prix de France et le Prix de Paris, là aussi sous les ovations d'un public conquis, étoffant un peu plus un palmarès déjà impressionnant.

Mais sa victoire le plus " étonnante" ou disons la plus imprévue, eut lieu a Cagnes, au Grand criterium de la Cote d’Azur : loin d'être une jument de vitesse, et semblant empruntée hors de Vincennes-son jardin-, elle profita de l'accrochage entre les deux favoris, Kracovie et l'Américain Brogue Hanover, pour se faufiler adroitement, et ajouter une ligne supplémentaire a sa liste de victoires...

Très populaire, elle représente le trait d'union entre Gélinotte et Roquépine, les deux superstars de l'époque.

C2L




https://m.ina.fr/video/CPF04006868/masina-de-vincennes-video.html

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.