ABO VOLO LA "LOCOMOTIVE NOIRE"


22 Jul
22Jul

L'un des champions les plus spectaculaires de ces années 90, d'une régularité exceptionnelle, faisant le bonheur des parieurs, 103 courses-86 places, un véritable "retour sur investissement quasi garanti"....

Ce magnifique étalon, n'apparait que tardivement, préservé par son Éleveur-Propriétaire Albert Viel, qui sut peaufiner ce "diamant" jusqu' à en faire l'une des plus redoutable "machine à gagner" de cette fin de siècle.

Ce n'est qu’a 6 ans, que ce cheval des plus robuste, et d’une beauté proche de la perfection, allait se révéler, gagnant le Prix du Bourbonnais, enroulant de loin, d'une battue puissante, écœurant des adversaires à bout de souffle....

Son palmarès alors, va s'enrichir, jusqu' à ses 10 ans, de manière spectaculaire, palmarès constitué également de multiples places d'honneur, car même battu, Abo Volo luttait jusqu' au bout, courageux et vaillant en diable.

Son association avec Jos Verbeeck fit de véritables ravages, rien ne lui échappait, jusqu' au Prix d'Amérique 1997, qui tourna en une véritable démonstration, triomphe absolu d'une véritable Locomotive, ne laissant le soin à personne de le dépasser....

il cumula ...26 victoires de Groupes (!), dont 6 de G1, justifiant sa réputation de "cheval -tirelire", se plaça aussi sur l'Élitlopp, remportant l'Élite Rennen en Allemagne, mais sa carrière eut lieu surtout en France ou quasiment tous les Groupes 2 tombèrent dans son escarcelle.

Abo Volo menait un train d'enfer, et ne lâchait pas, toujours très difficile a suivre, imprimant des trains réguliers, mais surpuissants…il dut certes a cette tactique de multiples places d'honneur, mais aussi des triomphes prestigieux.

3 fois sur le podium du Prix d'Amérique, il se retire à 10 Ans, dans un dernier tour d'honneur, en 1998, sous les ovations d'un public conquis, dans une ambiance des plus émouvantes, Paul Viel a son sulky.

C2L


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.