En réponse à l'article de Jean-François Meyer - "Encore de la marge mais..."


15 Aug
15Aug

Sur ce qui reste comme le meilleur quotidien de France concernant l'actualité et les courses hippiques, l'article de Jean François Meyer paru dans le numéro daté du 14 août de Paris-Turf sous la rubrique "Point de Vue", n'est pas passé inaperçu chez les joueurs. (Ceux qui font VIVRE le monde des courses, sans eux PAS de courses !...).

Aussi, reprenons point par point les problèmes soulevés tout au long de ce "Point de vue" :

  1. La réduction de 20% des courses PMU...oui, en effet c'est une très bonne chose, sauf qu’il y en a encore beaucoup trop, la plupart totalement inintéressantes, que 40% serait encore plus judicieux, mais si c'est pour enlever de l'offre des courses tel le Jubileumspokalen, en laissant des réunions de Province qui s'apparentent à des loteries, c'est un peu comme si en Football on laissait des matchs de Division d'honneur, tout en enlevant des matchs de Coupes d'Europe....
  2. Nous citons Jean François Meyer : " En revanche, la refonte du Quinté n'a pas apporté l'effet escompté, la baisse des enjeux étant conséquente voire même catastrophique. Beaucoup de facteurs peuvent être évoqués : La lassitude des parieurs, les rapports, la qualité…"
  3. La lassitude: effectivement, tenter de trouver les 5 premiers d'une course, qui plus est dans des lots d'envergure pour le moins médiocres la plupart du temps, en jouant 2 Euros, relève du miracle...et quand le miracle se produit, les rapports du désordre sont tellement insignifiants (sauf arrivée "cataclysmique") que le joueur se tournera tout naturellement vers d'autres jeux...CQFD....quant à trouver l'ordre, aucun vrai joueur ne vous dira que c'est une "science", mais uniquement de la chance, pure et simple. On appelle ça, dans une autre sphère, le Loto...
  4. La qualité des lots proposés : Dans un pays, pays que nous appelons celui des " hongres exclus", il est certain que la qualité n'est pas souvent au rendez-vous, surtout au niveau Groupes, ou si les hongres y étaient autorisés, les partants seraient par définition plus nombreux, et ces courses spectaculaires seraient plus souvent support de la course dite " événement"..
  5. Concernant la "fameuse" refonte, qui n'a finalement consisté qu’à supprimer le numéro chance, et le Bonus 4/5, elle est insuffisante, et le mot est faible. Dès l'annonce nous avons suffisamment dit que, au contraire, le 4/5 était le seul des bonus à maintenir, que les B3 et B4 n'étaient que des Tiercés et Quartés « DANS » un Quinté, qu'ils ne servaient à strictement rien, mais c 'est à se demander finalement, auprès de quel panel de joueurs ils ont établi leur "sondages" ?.
  6. Enfin, nous pensons qu'il faut arrêter de se cacher sans arrêt derrière la FDJ......elle existe, et existera toujours, la plupart de ses jeux se bases sur des cotes FIXES, et il est clair que les joueurs ne veulent plus de ces Bonus 3 à 3 €, de ces Quintés désordres à la difficulté gigantesque par rapport à la moyenne des gains espérés, à ces cotes qui s'écroulent « PENDANT » les courses ( informatique pas au top ! ?), et à ces courses « support d'événement » à la qualité plus que discutable.

Telles sont, à notre avis, les raisons de la désaffection des joueurs envers le Quinté. Il y'en a sans doute d'autres, mais résoudre déjà celles-ci, feraient, nous le pensons, le plus grand bien à un pari qui dégringole chaque jour. Si les instances pensent que c’est en enlevant un Numéro chance que cela le fera remonter, il y a tout de même de quoi rire. !

C2L


JFM Paris Turf 14 08.pdf



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.